Ils s'en torchaient le Q comme ils disent...

Ils s’en torchaient le Q comme ils disent…

Les amis de mes enfants ont bien ri quand ils ont vu notre réserve de papier toilette…
Maintenant, ils ont compris…

Petite illustration d’un comportement irrationnel…

Cette situation s’est déroulée plusieurs semaines avant ce triste épisode du Corona Virus alors que des amis de mes enfants les accompagnaient à la cave pour choisir leur apéro. Cool la vie…

Les réserves alimentaires nombreuses ne les ont pas étonnés par contre le stock de papier toilette les a fait sourire… pour le moins. Il y en avait pour environ 12 mois d’utilisation sans que cela ne représente un volume énorme.

Pourquoi ton père stocke-t-il autant de papier WC ?

Pour mes enfants c’est évident, ils l’ont intégré car nous gérons un stock de produit de base pour faire face à toute difficulté pendant plusieurs semaines. Ceci sans être paranoïaques ou pessimistes mais simplement sur la base de réflexes qui étaient en vigueur dans toutes les campagnes, il y a quelques années seulement.

Il s’agit simplement de pouvoir faire face à une désorganisation éventuelle (et non espérée) du système dont nous bénéficions mais duquel nous sommes étroitement dépendants, le just-in-time (stock minimum). Quand tout fonctionne c’est super, mais dès que cela sort de l’ordinaire cela peut rapidement prendre une ampleur imprévisible. Tant les causes que les origines peuvent être multiples et cela peut concerner bien des secteurs : alimentation, énergie, soins, …

Loin de moi l’idée d’être rabat-joie mais je souhaite être prévoyant et anticiper en espérant ne pas devoir recourir à mes réserves en situation de crise. C’est juste au cas où et en plus de rassurer, cela permet des économies substantielles.
Alors mon intention n’est pas de vous inciter à dévaliser les boutiques pour faire vos courses, ce n’est pas le moment en temps de crise et cela sera plus préjudiciable que profitable. Je souhaite simplement vous inviter à réfléchir sur votre organisation de l’avenir après la crise.

Des enseignements sont-ils à tirer ?

J’ai toujours connu mes parents, aux maigres revenus, faire attention à leurs dépenses et à profiter des bonnes affaires ou promotions lorsqu’elles se présentaient pour faire des réserves et éviter des déplacements superflus. Il y avait toujours l’équivalent d’une armoire de réserve sur les produits que nous consommions habituellement.  Si le sucre était en promotion alors plutôt que des deux kilos nécessaires nous en prenions 4kg. Notre maigre épargne se trouvait davantage là-bas plutôt qu’à la banque.

Ensuite, il suffisait d’appliquer un roulement sur la consommation et le remplacement des produits consommés selon les « bonnes affaires ». La règle étant de ne stocker que ce l’on consomme réellement et de consommer régulièrement ce que l’on stocke.

L’autre partie des réserves et certainement la plus conséquente provenait de nos productions propres ou du troc (légumes, viande, bois…). Je vous explique d’ailleurs comment tendre vers l’autonomie dans de nombreux articles sur le blog. Je prépare aussi un atelier de formation sur la conservation des aliments frais auto-produits, cueillis ou achetés à la bonne saison.

Cette histoire n’est qu’un exemple illustré par le contexte actuel, pour les plus curieux, il pourrait générer d’autres interrogations…
En voici quelques-unes et n’hésitez pas à laisser des commentaires sur le blog.

Est-ce égoïste de faire des stocks ?

Pour moi, non si cela ne se fait pas au détriment des besoins des autres, donc cela doit se faire en dehors des crises. Par ailleurs en cas de coups durs, c’est aussi un moyen de faire profiter vos proches peut-être moins prévoyants ou organisés.

Ce papier WC est-il vraiment indispensable ?

C’est une question intéressante qui dépend de l’état d’esprit. Je dirais non, ce n’est pas essentiel mais cela contribue au confort actuel dont nous bénéficions. Certains, plus conscientisés, utilisent déjà des lingettes lavables. Ils réduisent ainsi leur dépendances et impacts écologiques mais il faut une bonne dose de motivation…

Le PQ est-il écologique ?

Il provient de l’abattage de forêts. Qui s’en soucie ou se le rappelle encore ? Le besoin est là et intégré par la plupart ce qui semble le rendre fondamental et encore plus en temps de crise… ou l’action prime sur la réflexion… Réponse urgente et irrationnelle aux besoins de base…

Est-ce une approche équitable ?

Vous connaissez déjà la réponse rien que par la manifestions égoïste de certains qui n’hésitent pas à se battre pour un rouleau de papier WC…
Mais cette réflexion peut s’étendre bien au delà… y aviez-vous pensé ?

Pour aller plus loin :

Et surtout, prenez soin de vous et de vos proches !