Récolte des carottes

Récolte des carottes : quels résultats ?

Ce n’est pas parce que l’on a décidé de produire ses légumes soi-même que tout est facile et évident.
Nous l’avons expérimenté cette année : la récolte de nos carottes n’a pas atteint les résultats espérés… nous ferons mieux l’année prochaine…

Récolte des carottes

Récolte des carottes

Nous avons semé nos carottes tardivement et la récolte a été peu abondante : 6 kg de racines seulement après le nettoyage.

Nettoyage des carottes

Nettoyage des carottes

Le calibre et la taille des carottes ne sont pas idéaux. De plus, certaines d’entre-elles ont été parasitées. Nous avons décidé de n’utiliser aucun produit chimique et il est finalement normal que chacun prélève sa part 😉
Nos lapins ne s’en plaignent pas et en ont profité sans rechigner : feuillage et racines ont complété leur menu.
Les déchets excédentaires sont valorisés sur le compost.

Carottes nettoyées à l'eau de pluie

Carottes nettoyées à l’eau de pluie

Peu importe les résultats de la récolte, le travail est là et il est parfois frustrant de devoir déployer la même énergie pour une récolte peu abondante mais cela fait partie de l’apprentissage. Nous allons exploiter nos erreurs pour nous améliorer.

Nous restons motivés pour tenter à nouveau l’expérience l’année prochaine.
La principale motivation reste le goût inégalé par rapport aux carottes des grandes surfaces, la certitude sur l’origine et la garantie d’absence de produits chimiques.

Il faut aussi apprendre à ne pas se limiter à l’aspect, moins calibré et normé et que dans le commerce. Nous utilisons les carottes « moins présentables », fourchues et difformes dans le potage…

Carottes en caisses de bois pour le séchage

Carottes en caisses de bois pour le séchage

Et puisque nous sommes à expérimenter nous avons souhaité tester une méthode de conservation que nos parents et grand-parents utilisaient : la conservation dans le sable.

Conservation des carottes dans le sable

Conservation des carottes dans le sable

Nous avons disposé en alternance, dans un bac en plastique, une couche de carottes bien sèches et une couche de sable du Rhin sec. Le bac est ensuite placé au frais dans la cave et nous prélevons nos carottes selon les besoins.

Jusqu’à présent, cela fonctionne bien et cela permet de conserver de l’espace bien utile au congélateur pour le reste de nos productions.

Restez informé de nos publications et communiquez-nous l’adresse à laquelle vous les envoyer.
[wysija_form id= »1″]