Stress pour la survie des abeilles après l'hiver...

Stress pour la survie des abeilles après l’hiver…

Chaque année, l’apiculteur est anxieux et s’interroge sur la résistance de ses abeilles à l’hiver. Différents paramètres tels que l’état des réserves de nourriture, le nombre de varroas, l’utilisation de pesticides à proximité, la météo… peuvent perturber la vie de la colonie.

En août, j’avais vérifié la présence des varroas et estimé leur nombre avant et après traitement par évaporation à l’acide formique. Les varroas étaient peu nombreux dans la plupart des colonies sauf deux qui étaient plus menacées.

Personnellement, j’ai décidé de ne pas déranger mes abeilles durant l’hiver, je n’ouvre en aucun cas mes ruches afin de ne jamais refroidir la grappe. La dernière ouverture des ruches date du 06-09-2016, date à laquelle j’ai réalisé un dernier traitement biologique anti-varroas avec Bee Vital Hive Clean.

Depuis, aucune intervention à ce jour, pas  d’intrusion de ma part et je n’ajoute jamais de candi.
Je vérifierai l’intérieur des ruches en mars, seulement lorsque je disposerai d’une fenêtre de visite de minimum 5 jours où les températures seront supérieures à 14°C.

En attendant, je ne peux m’empêcher de me rendre ponctuellement sur les ruchers dès que le soleil est présent afin de détecter l’activité sur la planche d’envol et alentours.
Avec de la chance, tout devrait bien se passer et j’espère ne subir aucune perte puisque ce 18-02-2016, j’ai détecté de l’activité pour toutes mes colonies !

Une partie des ruches est dissimulée en pleine nature. J’ai sélectionné des endroits peu fréquentés et où la flore est sauvage et bien entendu non traitée. Je les camoufle pour éviter le vol.