La rhubarbe

La rhubarbe

Nous apprécions cultiver la rhubarbe pour plusieurs raisons :

  • elle est vivace,
  • ne demande aucun entretien,
  • produit deux fois l’année,
  • permet plusieurs préparations délicieuses.

Les expérimentations de l’année

un plant de rhubarbe

Le vin de rhubarbe

Fin de l’année passée, nous avons récolté et congelé 2kg de tige de rhubarbe. Cette année nous avons récolté 3,3kg sur les deux récoltes.

Nous avons décidé de réaliser du vin de rhubarbe et avons appliqué la recette suivante :

1) 5,3 kg de fruits + 1,5 kg de sucre fin : en macération pendant 3 jours

Trempage des fruits avec le sucre

Trempage des fruits avec le sucre

2) retrait des fruits et pressage dans un linge pour extraire le jus (les fruits ainsi récupérés ont été réservés)

3) mise du jus en tourie et ajout de 5 litres d’eau et d’1,5 kg de sucre

4) fermentation

La confiture de rhubarbe

Nous avons tenté de valoriser le « marc » du vin en utilisant les fruits pour réaliser deux confitures :

Rhubarbe simple : 1,1kg de marc de rhubarbe + 670 gr de sucre + le jus d’un citron

Rhubarbe/banane : 480 gr de rhubarbe + 430 gr de banane + 580 gr de sucre + le jus d’un citron

Version avec rhubarbe fraîche : 850gr de rhubarbe + 640 gr de bananes + 750gr de sucre + le jus de 2 citrons

La tarte à la rhubarbe

Le reste des fruits a servi à recouvrir une pâte feuilletée pour réaliser une tarte.

Objectifs de l’expérimentation

Vérifier s’il est possible de valoriser les fruits une seconde fois dans les préparations sans trop d’impacts sur le goût.

Conclusions :

La tarte goûte la rhubarbe mais a moins de goût qu’avec de la rhubarbe fraîche, cependant elle rend moins de jus ce qui rend la pâte plus croquante.