Débuter en Permaculture... sans terrain et sans ressources...

Débuter en Permaculture… sans terrain et sans ressources…

Plusieurs des articles que j’ai posté sur ce blog pourraient laisser croire que rien n’est possible sans disposer d’un terrain plus ou moins spacieux.
La culture du potager, le petit élevage, l’installation d’un rucher… nécessitent effectivement une superficie minimale même si certains accomplissement des miracles sur des surfaces minuscules.

Je vous propose aujourd’hui une initiative canadienne intéressante qui, sur base d’un constat simple, dégage une solution riche, totalement gratuite et gratifiante.

Vous verrez qu’elle répond parfaitement à la philosophie de la permaculture (et ici sans disposer d’aucun moyen ou connaissance) :

  • prendre soin de la nature,
  • prendre soin des hommes,
  • partager.

J’ai déjà abordé, à quelques reprises, les possibilités offertes par la cueillette et notamment la production de jus de pommes pour toute une année. Je ne vous incite pas ici au maraudage mais à explorer des pistes légales, respectueuses et valorisantes.

Je suis admiratif devant la concrétisation d’un tel projet en partant de rien sauf d’une idée très simple. Il fallait y penser et ils l’ont fait :

N’attendons pas de disposer de l’infrastructure idéale, qui est aussi un argument de report de nos actions, mais passons à l’action au plus vite.

Je suis sûr que cette idée peut s’exporter facilement en Belgique ou ailleurs… si on le veut…

Ressources complémentaires :