Elever des dindes ou dindons à la maison ?

Elever des dindes ou dindons à la maison ?

Si vous nous suivez sur ce blog, vous savez que notre préoccupation est la recherche d’autonomie dans le cadre d’une vie simple et saine.
Dans ce contexte, nous avons décidé de ne plus acheter de viandes industrielles et peu respectueuses des animaux.

Nous avons élevé plusieurs sortes de petits animaux : poulets, canards, oies, pintades, moutons, lapins et nous souhaitons vous faire part aujourd’hui de notre expérience avec l’élevage des dindons.

Il existe plusieurs variétés de dindes, certaines sont sélectionnées pour la production de viande alors que d’autres variétés locales sont plus adaptées à leur région d’origine. Nous vous conseillons si vous souhaitez débuter l’élevage de commencer par une variété locale généralement plus résistante.

Le dindon est agréable à élever, il reconnaît son éleveur et est plus social et curieux que la poule ou le poulet.

Pour débuter l’élevage, nous achetons en mai de jeunes spécimens mais n’élevons pas, comme pour nos poulets, sur base de poussins ou des oeufs. En fin d’année, à partir d’octobre, les adultes sont abattus.

Contrairement aux poules/poulets, le dindon a beaucoup moins tendance à creuser ou retourner le sol. Par contre, il adore les plantes à feuilles épaisses ou rugueuses : consoude, bourrache, rhubarbe, topinambour, orties, chicorée… S’il en trouve sur son parcours, il consommera toutes les feuilles à sa portée…
Il en ira de même pour les baies et petits fruits qui seront avalés tout net : myrtilles, groseilles, framboises, fraises, prunes…

Les dindes consomment du grain, les déchets ménagers, des restes de légumes et ce qu’elles trouveront. Elles peuvent être utilisés avec efficacité pour désherber un terrain en friche.

Lors de la période sensible, jusqu’à l’apparition du cou rouge, nous les nourrissons avec une nourriture spéciale pour dindon. Nous leurs en donnons encore épisodiquement mais stoppons celle-ci au moins un mois avant l’abattage.
Les dindes sont plus sensibles et moins résistantes que les poulets.
Elles craignent l’humidité et les courants d’air. En cas de fragilité, elles peuvent développer une maladie (hystiomonose) qui cause leur mort en quelques jours. Le premier symptôme en est une somnolence anormale.
Il est déconseillé de mélanger les différentes variétés de volailles dans le même enclos.

Les dindons sont rentrés pour la nuit afin d’éviter les attaques des renards ou de chiens errants.
Durant la journée, ils se promènent en liberté dans la pelouse et alentours. Ils doivent disposer de verdure et d’un espace suffisant mais pas obligatoirement clôturé, ils resteront à proximité de l’endroit ou ils sont nourris et hébergés.

Voir toutes nos photos de dindes dans le diaporama ci-dessous  :
dindes 2015

Nous recommandons de ne pas débuter votre élevage de volailles par celui des dindons, il est moins risqué de commencer par des canards plus résistants ou des poulets. Le prix d’achat des dindes est relativement élevé (10€/pièce) et toute perte se fait ressentir immédiatement d’autant que le nombre d’individus sera plus limité que pour les autres volailles sur un même espace.

Par contre, pour la production de viande de qualité, la dinde est imbattable.
Il n’est pas exceptionnel d’obtenir 10 kg de viande par bête, c-à-d environ l’équivalent de 5 à 6 poulets.

Production de viande en 2015 (un dindon perdu)

Dinde 1 Dinde 2
Carcasse 1707 gr 1436 gr
Cou 374 gr 335 gr
Ailes 1075 gr 846 gr
Pattes 2560 gr 2400 gr
Rotis 3455 gr 3200 gr
Ragoût 266 gr 354 gr
Abats / gésiers 270 gr
Graisse et peau 446 gr
Total 9,795 kg 8,929 kg

 

Comparaison de la taille des dindes avec celle des poules

Comparaison de la taille des dindes avec celle des poules

Et de plus, dans le dindon, tout est bon !