Paille des box des chevaux et compost de l'année précédente

Première butte de permaculture…

J’ai plusieurs fois fait référence à la permaculture sur ce blog.

Pour rappel, vous retrouverez davantage de précision sur ce qu’est la permaculture dans une vidéo de formation intéressante.

Ce WE, il s’agissait de passer à la pratique et de mettre en place notre première butte de permaculture.

La permaculture n’impose pas la culture sur butte mais nous avons retenu le procédé, pour plusieurs raisons, dans notre cas elle :

  • permet le recyclage de piquets de chêne qui servaient à clôturer notre ancien poulailler, ils sont maintenant recyclés pour délimiter la butte,
  • recycle aussi les branchages obtenus par les tailles de fin d’année, ils constitueront la base du dispositif,
  • recouvre une partie du terrain légèrement en pente et caillouteuse, la couverture évite le travail de mise à niveau et de retrait des cailloux…
Délimitation de l'espace consacré à la butte

Délimitation de l’espace consacré à la butte : environ 5m x 1,2m

 

Dans une première phase, la végétation précédente, sèche, a été grossièrement retirée à la main et placée dans le fond de la butte avec les branchages.

Les branchages sont disposés comme première couche

Les branchages sont disposés comme première couche

 

Les branches provenant de la taille des fruitiers sont déposées sur le sol en vue d’être recouverte de feuilles séchées puis de paille provenant du box des chevaux.

Feuilles de nos arbres récoltées à l'automne

Feuilles de nos arbres récoltées à l’automne pour la couche 2

 

Les feuilles récoltées à l’automne et non encore décomposées constituent la seconde couche.

Paille des box des chevaux et compost de l'année précédente

Paille des box des chevaux et compost de l’année précédente

 

La troisième couche (15 cm) à gauche est constituée de la paille de la litière des chevaux alors que la quatrième, à droite est composée de compost de l’année passée (15 cm).

La butte en phase presque finale...

La butte en phase presque finale…

 

Et voici notre butte, réalisée en 2 heures de temps, après le recyclage de :

  • 1 m3 de branchages,
  • 10 piquets de chêne,
  • 6 brouettes de feuilles mortes,
  • 5 brouettes de paille usagée et souillée par les chevaux,
  • 8 brouettes de compost.

Nous allons probablement recouvrir de quelques centimètres de terreau pour disposer d’une surface de semis.

Coût total : zéro €.

La butte accueillera prochainement des légumes et des plantes méllifères mais nous vous raconterons cela lors d’un prochain épisode.

Abonnez-vous pour être prévenu de la suite de cette aventure :

[wysija_form id= »1″]